Charlotte Mijeon, celle qui bafouille !

 

 

 

Les âneries et bafouilleries de charlotte mijeon sur France-inter

http://www.franceinter.fr/emission-affaires-sensibles-tcherno-blaye-le-jour-ou-la-france-a-frole-la-catastrophe-nucleaire

Quelques extraits des déclarations impérissables de charlotte mijeon, la "voix du mouvement antinucléaire français" (on ne sait pas s'il faut en rire ou en pleurer).

Pour mémoire, charlotte mijeon est "celle qui peut vous dénoncer", et elle a obtenu le poste de porte-parole du Réseau Sortir du nucléaire en échange de sa participation à la fausse grève et au putsch de février 2010. Et tout ça... pour ridiculiser depuis 5 ans le mouvement antinucléaire. Avec un "summum" aujourd'hui.

Attention :  tout ceci a bien été prononcé, ce ne sont pas des fautes de frappe !!!

-------------------------------------------------------------------

charlotte mijeon (les "meilleurs" extraits) :


- "Tout le monde avait tout vérifié tous les équipements, les diesels fonctionnaient, heueueueu, on avait vérifié que certains équipements fonctionnaient, maintenant si une telle grosse tempête survenait, hé ben tout le monde ne s'est pas activé pour vérifier que tout fonctionnait"


- "Eh bien là on peut penser que peut-être on aurait beaucoup moins de chance si on aurait des défaillances qui s’accumuleraient et qui mèneraient peut-être à quelque chose de très très grave"


- "On aurait pu passer à deux doigts de la catastrophe mais on a eu énormément de chance."
(Note : on EST passé à deux doigts de la catastrophe !)
(Note2 : sans "énormément de chance", on serait... passé à deux doigts de la catastrophe ?)



- "........."
(Note : il a fallu que le journaliste repose sa question, de toute évidence pas comprise par la "communicante")


- "Ben heu ça ne me rassure pas, mais je veux dire l'accident, une fois qu'il survient, il est là."


- "On peut se mettre en place des protections estimées tout ça, mais...."


- "Il y a des autorisations tout ça, mais il y a des rejets qui ..."


- "Pour finir là dessus, il y a eu une étude autour de la Hague, mais pour finir là dessus..."


- "Le Champagne est tout près de la centrale de Nogent, les grands vins de Bordeaux heu pareil pour la Normandie avec les camemberts (...) si y'a un accident nucléaire ça veut dire renoncer à tout ça"

Note : outre le fait qu'on ne sait plus où sont les vins de Bordeaux (;-), on apprend que ce qui est grave en cas d'accident nucléaire, ce n'est pas d'être irradié et/ou évacué, c'est de renoncer au camembert et aux vins. charlotte mijeon n'a pas eu un mot sur les souffrances de populations touchées par Tchernobyl et Fukushima.



On notera aussi quelques déclarations qui feront date :



- "si les travailleurs ne sont pas en mesure de faire leur travail correctement, on ne peut plus parler de sûreté."

- "si un accident survient à Gravelines, c'est extrêmement grave."

- "en matière de nucléaire on ne peut pas dire qu'il n'y a pas de risque."




Conclusion : grâce à charlotte mijeon, au directateur brousse et ses complices du putsch de 2010, le mouvement antinucléaire est tombé au plus bas. Enfoui comme de vulgaires déchets nucléaires.

Mais, au moins, on rigole bien ! Merci charlotte !

 

 

 

Sommaire